21 mars 2010

Un week-end à la montagne ?

Non, une sortie dans le parc à la japonaise, derrière Midtown. Une oasis de verdure dans le béton environnant.
Posté par kellysmith à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2010

Sidérant

Posté par kellysmith à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2010

Une entreprise, ça sert à quoi ?

Les sociétés japonaises sont circonspectes quant aux prises de participation dans leur capital par des firmes étrangères surtout quand elles sentent que celles-ci sont à la recherche d'argent rapide.  "Les sociétés japonaise se méfient des entreprises qui veulent faire du profit - cela sonne presque faux aux oreilles japonaises. Au Japon, faire du business veut dire prendre en compte toutes les parties prenantes, c'est à dire  les employés et les retraités, pas seulement les actionnaires." Martin Schultz, Senior... [Lire la suite]
Posté par kellysmith à 18:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2010

Un petit problème de MacBook

...et le fil des nouvelles se rompt. A notre tour, nous avons expérimenté le crash de disque dur ; ça fait mal. Heureusement, Ho-il avait sauvegardé quelques jours avant toutes nos précieuses photos. Le mal est donc limité. En attendant, je ne peux pas décharger mes photos et alimenter mon blog, comme auparavant. C'est donc sans illustrations que je vous raconterais mes impressions récentes. A commencer par ma prof d'Ikebana, une femme japonaise d'environ 60 ans, tellement guindée, tellement consciente de son rôle et des avantages... [Lire la suite]
Posté par kellysmith à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2010

Kimari desu kara

Qaund vous entendez cette expression, pas la peine d'insister. Ni de faire un scandale. Vous mettre en colère aura au mieux comme résultat de vous faire paraître absolument ridicule. "Kimari desu kara", c'est l'exact contraire de "Sésame Ouvre-toi". Cela pourrait être synomyme de "Game over", de "N'insistez pas , il n'y a rien à faire", de "Rentrez chez vous". Cela signifie : "C'est la règle". Et au Japon, vous l'apprendrez à vos dépens, pauvres gaijins (étrangers) ignorants... [Lire la suite]
Posté par kellysmith à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2010

Performance

Maelis et Etini font partie de la chorale de leur école. Vendredi dernier, elles ont participé à un concert inter-école, pour la deuxième année consécutive. Pour voir leur performance, cliquez sur le mot CHORALE ci-dessous et saisissez les noms d'utilisateurs et mots de passe indiqués. Lien : CHORALE Utilisateur: mstpag Mot de passe: mstpag Nous sommes - évidemment - très fiers d'elles.
Posté par kellysmith à 20:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2010

Révélateur

A propos de l'audition de Akio Toyota par les parlementaires américains, le présentateur du journal français lance le sujet par cette phrase : "Le patron de Toyota est convoqué à Washington pour le plus difficile des exercices, présenter des excuses". Voilà un commentaire bien français. Pour la plupart de nos compatriotes, présenter des excuses, reconnaître ses erreurs est quelque chose de dégradant qu'il faut chercher à éviter par tous les moyens ; pour les Japonais, il en va tout autrement. Sumimasen (excusez-moi) est... [Lire la suite]
Posté par kellysmith à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 février 2010

Definitely Maybe

Un casting extra, une histoire sensible, une très bonne comédie romantique.
Posté par kellysmith à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2010

Neuf ou occasion

Le bon usage de l'orthographe se perd. En témoigne cet e-mail ce courriel reçu du Consulat de France à Tokyo, à qui je me suis adressée pour faire renouveler mon passeport : "Vous pouvez passer entre 10h30 et 11h. Les formalités ne prennent en général que 20 mn, mais je ne peux rien garantir si des usagés (sic) sont déjà présents ce jour-là." En sortant de ce RV, serais-je encore utilisable, ou seulement bonne à jeter ?
Posté par kellysmith à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2010

Charité ou solidarité

Vivre à l'étranger, c'est chausser de nouvelles lunettes. Voir les choses sous un autre angle. Et se faire bousculer dans ses idées préconcues, bien enracinées, que l'on croyait mûrement réfléchies. Or, on se rend compte à quel point on peut être conditionné par la pensée dominante de son pays, à l'insu de son plein gré (!). Prenons l'exemple de la charité. Dans notre pays pétri de principes républicains et dans lequel le mot Egalité est inscrit aux frontons des Mairies, on se méfie de comme de la peste de la charité. Elle rappelle... [Lire la suite]
Posté par kellysmith à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]