13 mars 2011

Et maintenant, le risque nucléaire

Merci à tous, famille et amis, qui avez été si nombreux à vous inquieter pour nous et à prendre de nos nouvelles. Nous allons tous bien.

En fait, le risque hier s'était déplacé : on a eu vraiment peur qu'une fusion du coeur nucléaire de la centrale de Fukushima (200 km de Tokyo) soit en cours après l'explosion gigantesque qui a eu lieu vers 16 heures.

Les réponses vagues et qui se voulaient rassurantes du Gvt Japonais entretenaient l'angoisse au contraire.

Finalement, en fin de soirée, le Gvt japonais a confirmé que

1/ il n'y avait pas de meltdown du coeur du reacteur,

2/ il n'y avait pas de rupture de l'enceinte de confinement du coeur. En revanche, le caisson extérieur en béton a du être endommagé (1,5 m d'épaisseur de béton).

On a donc décidé de dormir, et de faire confiance à la véracité des infos (il y a toujours un doute car les autorités ont toujours tendance à dédramatiser le situation pour éviter la panique générale) . Il faut maintenant souhaiter qu'il n'y ait pas d'autre gros tremblement de terre d'ici à ce qu'ils aient réussi à complètement stopper l'activité nucléaire, c'est à dire dans 10 jours. Sinon ...

Posté par kellysmith à 09:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Et maintenant, le risque nucléaire

Nouveau commentaire