10 000 km plus a l'Est

27 novembre 2011

Anniversaire 11 ans

Cette année, nous avons fait très fort. Le thème choisi : la prison. 

Les amies, Tabetha, Jasmine, Nina et Nene, se sont retrouvées dans le rôle de forçats, les pieds enchaînés trois par trois. Le but du premier jeu : pouvoir gagner la clé du cadenas qui permettrait de le libérer de leurs entraves. La plupart avaient été prévenues `l'avance et avaient prévu le coup en se mettant dans la peau du personnage en arborant des tenues rayés. Les voila lancées dans une course d'obstacles efrennées, à grands renforts de fous rires et de rigolades.

Le deuxième jeu, directement inspiré de Fort Boyard, l'émission estivale culte d'Etini et Maelis, consistait à plonger sa main, les yeux bandés, dans des jarres contenant des matières toutes moins ragoûtantes les unes que les autres : des haricots rouges mélangés à du ketchup, des spaghettis baignant dans le blanc d'oeuf, de la terre, du porridge tiède (là, une des filles a failli s'évanouir en croyant que c'était de la viande hachée!), et le clou du spectacle : du natto (graines de soja fermentées), gluant, visqueux et nauséabond à souhait (sauf pour Nene, la régionale de l'étape, qui a trouvé que c'était ce qui sentait le meilleur!)

Ensuite, un classique du genre : saisir avec la bouche des clés au fond d'une bassine remplie d'eau. Evidemment, tout le monde a été trempé en moins de temps qu'il n'en faut pour se faire attraper par un motard japonais pour franchissement de ligne continue orange (et oui, franchir la ligne continue blanche, ils ne disent rien, mais alors, changer de files quand la ligne est orange, ça vous vaut immédiatement une bonne amende et quelques points en moins sur votre permis).

Les jeux terminés, petite pause pour sécher tout ce beau monde, et zou, suite du programme : ouverture des cadeaux et célébration officielle autour du gâteau préparé par Etini et Maelis elles-mêmes !

Pour finir, last but not least, direction le Lock Up. Un restaurant sur le thème de la prison dans le quartier jeune de Shibuya. L'entrée est effrayante comme une attraction de fête foraine, avec ses prisonniers (en carton !) enchaînés derrière les barreaux, plus d'autres animations sur le thème de la prison : une (charmante) gardienne de prison nous passe (gentiment)les menottes pour nous conduite à notre table, dans notre cellule attitrée. Les filles sont étonnées, et déja le ton est donné : mélange d'excitation et de frayeur. Nous passons commande et commençons notre repas.

 

 

 

 

Posté par kellysmith à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 novembre 2011

On parle de Femmes Actives Japon

logo FAJ seul

Femmes Actives Japon, c'est mon association. Ma source de bonne humeur, mon centre serveur de bonnes idées, mon shoot d'énergie, ma piqure de Vitamines C, ma tasse de thé vert, c'est bon pour l'âme et pour l'esprit. Le tout entre femmes et pour les femmes,dans un contexte professionnel. Cerise sur le gâteau, les échanges se font dans un athmosphère de BIENVEILLANCE (ah que j'aime ce mot là !) et dans un ESPRIT D'ENTRAIDE. Incroyable ? Mais si, FAJ le fait. Tous les mois lors de notre soirées mensuelles, et plus si afinités!

L'année a super bien démarré avec une équipe pétillante, pleine de punch et d'idées. Pour en avoir une idée plus précise, allez voir le Smile box de notre Assemblée Générale ICI.

Nous avons de plus en plus de membres (130 après seulement deux ans d'existence) et les adhésions pour cette année démarrent fort, très fort ! Merci à toutes celles qui nous ont précédées dans la création de cet "espace" si particulier pour nous les femmes expat actives, et à toutes celles qui nous rejoignent maintenant.

Pour faire connaître encore plus largement cette association Booster de Talents et d'Energie, on fait parler de nous sur le site Internet Ma Vie PRO, et dans Le Petit Journal de Tokyo.

Posté par kellysmith à 09:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 octobre 2011

1er camp scout 1er et 2 octobre 2011

 Grande première ce WE : Etini et Maelis sont parties ce matin, équipées de pied en cap, pour participer à leur 1er camp scout.

IMG_0036

Au programme, départ en bus à 7h15 du matin (!), arrêt à Matsuo, un peu à l'est de Narita pour un stop chez un riziculteur. Objectif : l'aider à récolter son riz . Unique expérience ! Puis, tout le monde remonte dans le bus, direction Onjuku, au Sud de la péninsule de Chiba. Montage du camp, préparation du repas en commun, soirée jeu et veillée autour du feu. Pour situer le trajet, cliquez ICI.

Nous espérons qu'elles reviendront avec la banane demain. Ce matin, c'était visage fermé et angoisse au ventre qu'elle se sont présentée au départ, au milieu d'enfants français qui se connaissaient tous plus ou moins. Nous comptons sur leur camp pour les dérider et pour que les amitiés se forment rapidement.

 

Posté par kellysmith à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2011

De retour en France

Merci à tous de vos messages. Je n'ai peut-être pas pu répondre à tous , veuillez m'en excuser, mais soyez assurés que vos soutiens ont été précieux.
Etini, Maelis et moi sommes arrivées hier chez mes parents. Voici leur téléphone si vous voulez nous joindre 0450393067. Ho il est en sécurité au sud du Japon.
Il m'est difficile te tenir a jour différents sites pour vous donnez les dernières informations et j'ai eu tendance a privilégier ma page Facebook récemment . Vous pouvez vous y connecter en la cherchant par notre adresse e-mail : famillebae@gmail.com, ou en saisissant Bae claire dans la zone de recherche des amis

Posté par kellysmith à 16:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

De retour en France

Merci à tous de vos messages. Je n'ai peut-être pas pu répondre à tous , veuillez m'en excuser, mais soyez assurés que vos soutiens ont été précieux.
Etini, Maelis et moi sommes arrivées hier chez mes parents. Voici leur téléphone si vous voulez nous joindre 0450393067. Ho il est en sécurité au sud du Japon.
Il m'est difficile te tenir a jour différents sites pour vous donnez les dernières informations et j'ai eu tendance a privilégier ma page Facebook récemment . Vous pouvez vous y connecter en la cherchant par notre adresse e-mail : famillebae@gmail.com, ou en saisissant Bae claire dans la zone de recherche des amis

Posté par kellysmith à 16:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 mars 2011

Et maintenant, le risque nucléaire

Merci à tous, famille et amis, qui avez été si nombreux à vous inquieter pour nous et à prendre de nos nouvelles. Nous allons tous bien.

En fait, le risque hier s'était déplacé : on a eu vraiment peur qu'une fusion du coeur nucléaire de la centrale de Fukushima (200 km de Tokyo) soit en cours après l'explosion gigantesque qui a eu lieu vers 16 heures.

Les réponses vagues et qui se voulaient rassurantes du Gvt Japonais entretenaient l'angoisse au contraire.

Finalement, en fin de soirée, le Gvt japonais a confirmé que

1/ il n'y avait pas de meltdown du coeur du reacteur,

2/ il n'y avait pas de rupture de l'enceinte de confinement du coeur. En revanche, le caisson extérieur en béton a du être endommagé (1,5 m d'épaisseur de béton).

On a donc décidé de dormir, et de faire confiance à la véracité des infos (il y a toujours un doute car les autorités ont toujours tendance à dédramatiser le situation pour éviter la panique générale) . Il faut maintenant souhaiter qu'il n'y ait pas d'autre gros tremblement de terre d'ici à ce qu'ils aient réussi à complètement stopper l'activité nucléaire, c'est à dire dans 10 jours. Sinon ...

Posté par kellysmith à 09:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mars 2011

Sains et saufs

Les enfants ont un eu peur. Etini m'a sauté au cou quand elle m'a vu à la sortie de l'école et Maelis avait l'air soulagée de me voir. Voir sa maman, c'est enfin un reprère fixe quant tout vacille ! 

On a beaucoup parlé, je leur ai dit que j'avais eu peur aussi (j'étais au 9 ème étage de Bell Commons à Aoyama, au centre de Tokyo, dans l'arrondissement de Minato-ku ), ça a vraiment secoué. J'ai trouvé le temps interminable, surtout que ça allait crescendo, et que à un moment j'ai envisagé le pire.

A une seconde près, j'étais dans l'ascenceur ...une américaine qui était appuyée contre le mur a senti les tout premiers tremblements et m'a dit de ne pas monter dedans. Merci à elle, sinon, j'aurais passé un mauvais quart d'heure. Par la fenêtre, je voyais l'autre building à côté se balancer d'au moins un mètre par rapport à son axe, c'était assez impressionnant. La peur montait, on commençait à entendre des cris de panique, les gens avaient l'air tous de plus en plus terrifiés. Tout le monde s'est accroupi, a cherché refuge sous les tables. Je suis restée dans l'encoignure vers les ascenseurs, en me souvenant qu'en Nouvelle Zelande, la seule partie restée debout de l'immeuble qui s'est effondré en faisant 20 morts était la colonne d'ascendeurs. Les secousses ont duré vraiment un temps qui m'a semblé interminable. Je pensait à Ho-il et aux enfants. Quand il y a eu un répit, j'ai essayé d'appeler Ho-il. Mes mains tremblaient. Aucun appel ne passait. On ne savait toujours pas quelle était la magnitude du séisme, mais on se doutait bien qu'on était pas loin du maximum.

On est descendu par l'escalier de secours, et une fois en bas, au début, les gens sont resté sans réaction. On restait au pied de l'immeuble, tout étonnés d'être à l'air libre ; ça m'a pris une ou deux minute avant de réaliser qu'il fallait bouger, prendre mon vélo, et aller chercher les filles. Pour la première fois, j'ai parlé à des inconnus dans la rue, tout le monde était effrayé et content de pouvoir partager sa peur et son soulagement.

Devant l'école, il y a deux répliques, assez fortes.  Le minibus de l'école tanguait sous l'effet des secousses. Les gens avaient l'air assez effrayés, mais pas paniqués. C'est là que j'ai appris que le séisme avait dépassé les 8 degrés. Un vieux mur autour d'une maison derrière l'école s'est écroulé. Mais mis à part ça, je n'ai pas vu de dégâts, pas de vitres brisées ou d'étagères renversées dans les Combini.

Le teléphone ne passe toujours pas, mais les e-mails marchent. L'eau fonctionne, c'est déjà ça. Il y a toujours beaucoup de petites répliques , heureusement beaucoup moins fortes que la première.

 

Merci à tous ceux qui ont pris de nos nouvelles en appelant chez les parents.

Posté par kellysmith à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2011

Exercice de souplesse

Encore une petite nouvelle en direct du pays d'Ubu.

Depuis des années, la question de la dépose des enfants en voiture à l'école est une question sensible. Entre 8h20 et 8h30, les mamans se succèdent en voiture en une petite noria compacte certes, mais de courte durée. Hélas, les rues sont étroites, les croisements difficiles, il n'y a pas trop de place pour se stationner. Evidemment, les voisins se sont plaint. L'école a alors mis un système au point assez inédit (pour nous Français), mélange de coopération citoyenne et de règles strictes : deux personnes portant gilet fluorescent, appartenant à l'école, régulent le flux des voitures, font garer les mamans le temps de laisser sortir un éventuel voisin pressé, et activent celles qui s'attardent trop. Les maîtres et maîtresses ouvrent les portières des voitures, aident les enfants à détacher la ceinture, prennent leur petit sac, et hop, en moins de 10 secondes, le tour est joué, la voiture avance et laisse sa place à une autre.

La fluidité de la circulation ainsi rétablie, les plaintes des voisins auprès de la Police se sont éteintes, la menace de l'interdiction d'emprunter la rue en voiture à l'heure habituelle de la dépose, voire de fermeture de l'école se sont  éloignées.

Oui mais, dernièrement, il y a eu un accident impliquant un enfant japonais au croisement juse au dessus de l'école. Les parents de l'école ne sont pas en cause, mais la communeauté japonaise s'est émue. Il faut dire que la route qui mène à l'école Montessori des filles dessert deux autres écoles primaires japonaises. Branle-bas de combat. L'association des parents, l'association de la rue, la police, tout le monde s'est concerté ... et la conclusion a été qu'il fallait purement et simplement interdire le passage de toute voiture entre 8h10 et 8h50 pour éviter tout danger.Des panneaux mobiles sont déployés en travers des rues pour barrer le passage au voitures, et ils indiquent sans équivoque possible l'intervalle de temps pendant lequel la rue restera fermée. Il faut savoir que c'est la politique en vigueur dans beaucoup d'école japonaises ; en général, personne ne proteste vu que les enfants habitent tous dans l'immédiat voisinage, et que venir à pied ne dérange pas trop.  Il en est différement pour l'école Montessori. Certaines familles habitent à 5, 10 voire une quinzaine de kilomètres. En tant qu'étrangers, nous ne sommes pas très à l'aise à l'idée de lâcher nos enfants seuls dans les transports en communs, alors qu'ils ne savent pas lire l'écriture japonaise ni comprendre ou s'exprimer dans cette langue. Bref, interdire complètement la dépose en voiture aurait compliqué la tâche de beaucoup de famille ... Au terme d'un exercice de négociation d'une subtilité qui a dû être assez remarquable, les représentants de l'école Montessori sont arrivé à ce résultat inoui : la police japonaise a accepté d'autoriser l'école à enlever les panneaux barrant l'accès à la rue à 8h20, et non pas 8h50. LEs mamans récupèrent donc la possibilité de déposer les enfants dans un intervalle de 10 mn . Une véritable révolution au pays du Soleil Levant, un acte incroyable de souplesse mentale alors que normalement, la règle, c'est la règle !  Vraiment, les choses commencent à changer ... mais attention, officiellemen, toute voiture prise à circuler dans la rue interdite avant l'heure dite est susceptible de recevoir une amende. Il faut bien sauver la face , que voulez-vous !...

Posté par kellysmith à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2011

Comptine traditionnelle japonaise

La chanson que fredonne Etini toute la journée ... Cliquez ICI.

Posté par kellysmith à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 décembre 2010

Avide d'histoire

Au petit sondage de son magazine préféré Images Doc, voici ce que Etini répond :

1. Quel personnage historique voudrais-tu qu'Images Doc te présente ?

Réponse Etini : Levi Strauss (excusez du peu)

2. Sur quelles périodes de l'Histoire voudrais-tu qu'Images Doc t'en dise plus ?

Réponse Etini : Les empereurs de Chine (comme quoi le voyage a ouvert quelques portes dans son esprit !)

3. A quel événement historique aurais-tu aimé participer ?

Réponse Etini : l'Age de glace (merci Pixar)

Yunnan_Tibet_194

Posté par kellysmith à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]